Casino News

Les casinos français misent sur leur Ayrault pour les tirer d’affaire

Melissa Herrera 4 janvier 2013 - 17:32:25
Les casinos français misent sur leur Ayrault pour les tirer d’affaire

Les casinos terrestres français ont encore connu une baisse de leur chiffre d’affaires en 2012. Cela est non seulement dû à la diminution du taux de fréquentation des établissements de jeux d’argent par les joueurs mais également aux mesures d’austérité qui ont terriblement handicapé les entreprises l’année dernière. Les syndicats des casinos français ont donc décidé d’interpeler le Premier Ministre afin qu’il les aide à se tirer du pétrin.

Les syndicats en appellent à Jean-Marc Ayrault

Le 20 décembre 2012, les trois syndicats qui représentent les principaux dirigeants de casinos en France ont sollicité le soutien du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. En effet, les cent quatre-vingt-seize cercles de jeux français se trouvent dans une situation économique délicate depuis plusieurs années et ils n’ont malheureusement trouvé aucune solution à leur malaise en 2012. Aussi espèrent-ils que le chef du gouvernement persuade les ministères du budget et de l’intérieur de modifier la législation actuelle, ce qui favorisera la création de nouveaux jeux. En proposant de nouveaux divertissements au sein de leur enceinte, les casinos pourraient augmenter leurs revenus et sortir la tête de l’eau.

« En lançant cette requête inattendue, les syndicats des cent quatre-vingt-seize casinos de France espèrent un bousculement de la législation actuellement en vigueur et un regain de leurs activités.»Depuis longtemps les dirigeants de casinos terrestres français regrettent l’inertie des ministres, qui n’ont jamais véritablement pris le soin d’écouter leurs plaintes. En lançant cette requête inattendue, les syndicats des cent quatre-vingt-seize casinos de France espèrent un bousculement de la législation actuellement en vigueur et un regain de leurs activités. Il faut dire que le chiffre d’affaires des casinos français baisse tous les ans d’1,8% en moyenne…

Les casinos français non-récompensés ?

Les gérants des casinos terrestres français ont le sentiment de ne pas être récompensés. Il faut dire que l’ensemble des établissements de jeux en dur qui sont implantés dans l’hexagone représentent tout de même près de 18 000 emplois directs. Les cent quatre-vingt-seize sites génèrent également 50 000 emplois induits. Par ailleurs, les établissements des marques Partouche et Barrière ont très largement contribué au développement des stations touristiques françaises, notre pays étant la deuxième destination dans le monde.

Qui plus est, les casinos terrestres français permettent la constante importation de devises internationales fortes, les joueurs suisses et anglais faisant encore une fois de la France leur destination privilégiée pour miser aux jeux d’argent. Le gouvernement socialiste –qui dit ne pas aimer les riches, a donc tout intérêt à arrêter de faire la fine bouche s’il ne veut pas paraître encore plus ridicule. Reste à espérer que Jean-Marc Ayrault veuille bien entendre les espérances des casinotiers français…

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !