Casino News

Les états d’Hawaii et de Maine stagnent dans leur réforme iGaming

Tracy Neeworth 23 mars 2012 - 18:35:23
jeu de internet

Les états américains de Hawaii et de Maine peinent à libéraliser les jeux d’argent sur Internet. Leurs initiatives auraient déjà rencontré certains obstacles et les législateurs vont certainement devoir redoubler d’efforts pour faire passer une loi qu’ils considèrent comme « salvatrice » au regard d’une économie qui est de moins en moins stable.

L’histoire se répète

Avec l’Utah, Hawaii est l’unique état fédéral américain qui interdit formellement les jeux d’argent en ligne dans son territoire. Et même si les législateurs tentent depuis plusieurs années de faire passer une loi visant à légaliser les paris sportifs, le poker ou encore les jeux de casino sur Internet, il semblerait que l’assemblée ne soit pas du même avis. La dernière tentative des législateurs date du mois de janvier ; cette dernière n’a rien donné. « Pour le moment, il faut avouer que ce projet est au point mort », nous confie le sénateur Angus L.K. McKelvey, l’un de ceux qui est en faveur d’une régulation iGaming à Hawaii.

« Depuis ces trente dernières années, plus de cent-cinquante tentatives ont été faites afin de légaliser les paris en ligne dans l’état d’Hawaii ».

Depuis ces trente dernières années, plus de cent-cinquante tentatives ont été faites afin de légaliser les paris en ligne dans l’état d’Hawaii. Mais à chaque reprise, les législateurs ont essuyé un refus. On dirait bien que l’histoire soit en train de se répéter inlassablement, à tel point que plusieurs des partisans d’une libéralisation des jeux d’argent virtuels avouent pouvoir un jour tout laisser tomber. Heureusement, il semble y avoir légèrement plus d’espoir dans l’état de Maine, où les législateurs ont monté un dossier qui est censé permettre la vente de tickets de loterie sur Internet dès 2013.

Perpétuer un nouveau style de vie

Le sénateur Debra Plowman a introduit une loi visant à légaliser les jeux d’argent sur internet dans tout l’état de Maine. M. Jerry Reed, qui n’est autre que directeur du Maine Bureau of Lottery Operations, est l’un des partisans de ce projet de loi et a insisté sur le fait que toutes les formes d’achat sur Internet étaient partie imminente du nouveau mode de vie de la population et des consommateurs. Comme M. Reed l’explique, les individus âgés de 18 à 30 ans- ceux qui appartiennent à la Génération Y, effectuent plus de la moitié de leurs achats et transactions sur Internet. Selon lui, il est nécessaire de libéraliser les jeux d’argent sur le web, afin d’augmenter le pouvoir d’achat des habitants et de permettre de perpétuer les nouvelles méthodes de consommation.

Malheureusement, le sénateur Plowman va devoir lutter contre une farouche opposition. En effet, Cheyl Timberlake, un des dirigeants de la société Penn National Gaming, qui possède notamment Hollywood Casino, est également lobbyiste à ses heures perdues et est opposé contre ce projet de loi.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !