Casino News

Les Italiens sont les joueurs les plus assidus au monde !

Edouard Lopez 10 avril 2012 - 23:22:20
Les Italiens sont les joueurs les plus assidus au monde !

Malgré la crise financière mondiale et une sérieuse réduction du pouvoir d’achat en Europe et ailleurs, l’Italie abriterait le plus grand nombre de joueurs. En effet, plusieurs milliards d’euros ont été dépensés par les italiens aux jeux d’argent ces douze derniers mois.

Les italiens plus gros parieurs du globe

Alors que d’habiles modifications des lois italiennes ont permis l’ouverture de certains jeux d’argent et que de nouvelles sociétés ont eu l’opportunité de s’implanter pour proposer leurs services à la population locale, l’Italie abriterait au jour d’aujourd’hui le nombre le plus important de parieurs au monde. En effet, si les législations autorisant les jeux de casino en ligne ne sont entrées en vigueur qu’il n’y a que très récemment, les italiens auraient dépensé en 2011 pas loin de 80 milliards d’euros dans les cercles de jeux terrestres. A titre de comparaison, en l’an 2 000, les recettes générées par les casinos en dur s’élevaient à peine à 14 milliards d’euros.

« […] Les italiens auraient dépensé en 2011 pas loin de 80 milliards d’euros dans les cercles de jeux terrestres. A titre de comparaison, en l’an 2 000, les recettes générées par les casinos en dur s’élevaient à peine à 14 milliards d’euros ».

Il faut dire que les opérateurs de jeux terrestres ont connu leur meilleure année depuis bien longtemps. Pour M. Massimo Ruta, qui supervise les opérations italiennes de la société espagnole Codere à travers Bingo Re, « 2011 a été une année record ! ». Il ajoute : « La crise a mis beaucoup de nos clients dans une situation délicate mais le jeu fait partie de la nature humaine ! ». Codere exploite pas moins de 3 500 jeux de bandits manchots dans pas moins de quatorze établissements en Italie. En 2011, ses revenus ont grimpé jusqu’à 224 millions d’euros, des bénéfices qui ont probablement été rendus possibles par le caractère attrayant et confortable des casinos italiens, qui offrent non seulement des jeux mais également des boissons et de la nourriture pour un maximum de relaxation.

Le désir de changer de vie prime sur la crise

Si les jeux d’argent restent très mal perçus par l’Église catholique et les militants antijeux –ces derniers craignent les risques d’addiction et de dépendance, les italiens se tournent naturellement vers des jeux comme les machines à sous et les cartes de grattage car ils désirent simplement changer de vie, être gratifiés d’une grosse somme financière qui pourrait bouleverser leurs perspectives dans le bon sens. Selon M. Renato Balduzzi, Ministre italien de la Santé, « les gens se tournent vers le jeu en raison de la récession ». Malheureusement, le jeu ne peut les protéger d’éventuels risques pathologiques.

En dépit du pouvoir d’achat, qui a fortement diminué, et du chômage, la population italienne est prête à tout pour forcer le destin. Mais nous savons tous que l’on est que très rarement récompensé aux jeux d’argent…

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !