Casino News

Les jeux d’argent autorisés à Chypre pour sauver son économie

Melissa Herrera 11 avril 2013 - 16:31:04
Les jeux d’argent autorisés à Chypre pour sauver son économie

Le gouffre financier augmente de jour en jour sur l’île de Chypre. Alors que les banques limitent les retraits de leurs clients et que de nombreux commerces ont dû être contraints de fermer leurs portes, le gouvernement chypriote se doit de trouver une solution de secours afin d’empêcher son pays de sombrer sous les dettes. Parmi les deux dispositifs pouvant être mis en place par le Président Anastasiade, il y a la légalisation des jeux de hasard. Mais cela sera-t-il suffisant ?

Chypre : une économie-casino en plein désastre

Chypre est au plus mal. Et son économie pourrait encore plus souffrir d’ici les deux prochaines années. En effet, la zone euro a imposé au gouvernement chypriote de réduire sensiblement son secteur bancaire en contrepartie d’un appui financier de 10 milliards d’euros. Il est malheureusement possible que le PIB de Chypre se rétracte à hauteur de 12,5% d’ici 2014. Il faut dire que la restructuration des banques chypriotes coûtera cher, très cher…

« Le gouvernement chypriote a déclaré être prêt à tout pour renflouer les caisses. Aussi, les casinos terrestres pourraient bien être légalisés d’ici peu. »On se souvient d’ailleurs que le ministre de l’économie et des finances français, M. Pierre Moscovici, avait désigné Chypre d’ « économie-casino » il y a deux semaines de cela, appuyant le fait que la gestion des finances de l’île avait été désastreuse et qu’il était nécessaire de trouver des solutions pour aider l’état européen à sortir de faillite. Le plus ironique dans l’histoire est que ce sont justement des établissements de jeux d’argent qui permettront peut-être à Chypre de se tirer d’affaire. Le gouvernement chypriote a déclaré « être prêt à tout pour renflouer les caisses ». Aussi, les casinos terrestres pourraient bien être légalisés d’ici peu.

Autoriser les casinos pour relancer l’économie

Parmi les solutions de relance de l’économie envisagées par le gouvernement de Nicos Anastasiades, deux alternatives sont possibles. L’une d’entre elle viserait à autoriser les établissements de jeux de hasard sur le sol chypriote, ce qui permettrait non seulement de faire fructifier le secteur touristique mais également de créer des emplois. Il est donc question de relancer la croissance et de redynamiser les secteurs qui peuvent apporter des ressources financières à l’Etat.

Les casinotiers, qui sont tous rassemblés dans le nord du pays –sous contrôle turc, seront bientôt fixés quant à la décision du gouvernement. D’ici deux à trois semaines, certains d’entre eux auront probablement l’opportunité d’étirer leur développement sur l’intégralité du territoire chypriote. Et tout porte à croire que les bénéfices générés grâce aux jeux de hasard aideront véritablement Chypre à sortir de crise. Rien que dans le sud du pays, les jeux de casino- pour le moment interdits, engendrent plusieurs milliards d’euros tous les ans. Mais avant d’en arriver là, il faudra que toutes les institutions se mettent d’accord, notamment l’Eglise Orthodoxe, très influente dans les pays du bassin méditerranéen.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !