Casino News

Les parieurs français n’ont plus les mêmes aspirations d’après l’ARJEL

Yannick Martial 26 août 2013 - 15:32:53
Les parieurs français n’ont plus les mêmes aspirations d’après l’ARJEL

L’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL), a publié des statistiques dressant le bilan du marché des paris en ligne pendant le deuxième trimestre 2013. Les derniers chiffres démontrent que le nombre de comptes actifs à diminué dans presque tous les secteurs. Par ailleurs, une nouvelle tendance semble émerger d’après l’ARJEL. Les parieurs en ligne français sont désormais plus âgés, dépensent moins et jouent davantage sur smartphone.

Le profil type du joueur français a changé

Suite à la publication des dernières statistiques récoltées par l’ARJEL, les sociologues s’interrogent sur la possible métamorphose que s’apprête à connaître la communauté iGaming française. Alors que le pourcentage des joueurs âgés de moins de 35 ans et consommant des jeux de hasard sur internet est passé de 56% à 54% au deuxième trimestre 2013, les analystes ont également constaté que les parieurs misaient moins et surtout différemment.

« Ce sont les personnes âgées de plus de 35 ans qui semblent être les plus friandes de jeux en ligne, les plus jeunes ayant du mal à assumer leur passion d’un point de vue financier ».En effet, plus de 25% des mises sur le sport sont désormais effectuées à partir de terminaux mobiles (respectivement 21% sur smartphones et 4% sur tablettes). A titre d’exemple, seulement 18% des paris sur le sport avaient été réalisés sur de tels appareils au premier trimestre de l’année 2013. En ce qui concerne les joueurs de poker, ils semblent être parmi les plus nomades. En effet, 29% d’entre eux ont l’habitude de se connecter via leur téléphone portable. Le nombre de pokeristes ayant misé à partir de tablettes est passé de 4% à 7% en l’espace de trois mois. Le profil type du joueur français a donc bien changé. S’il n’a plus le même pouvoir d’achat, il a tendance à délaisser les ordinateurs classiques pour les terminaux mobiles, beaucoup plus légers et faciles à transporter. Et pour la première fois depuis fort longtemps, ce sont les personnes âgées de plus de 35 ans qui semblent être les plus friandes de jeux en ligne, les plus jeunes ayant du mal à assumer leur passion d’un point de vue financier.

Le poker en ligne toujours aussi mal en point

Le secteur des paris sportifs se porte mieux avec un chiffre d’affaires amélioré de 6% -soit une hausse des recettes de 198 millions d’euros, et ce malgré la lointaine effervescence de l’Euro 2012. Le secteur des paris hippiques connait quant à lui un coup de moins bien avec une baisse du chiffre d’affaires de 2%. L’ARJEL explique cette déficience par l’absence d’activité de la part des parieurs sportifs pendant la saison estivale. Toutefois, les paris devraient reprendre de plus belle dès la rentrée.

En dépit de l’état de santé encourageant du secteur des paris sur le sport, le poker est malheureusement toujours en péril en France. Les recettes enregistrées par les cash games se sont littéralement écroulées avec une chute de 16% depuis le trimestre dernier. Le volume moyen des joueurs connait lui aussi une sérieuse diminution. Le nombre de comptes actifs a baissé de 11%, une donnée très inquiétante. De manière générale, le chiffre d’affaire du secteur du poker a chuté de 9%, avec des pertes estimées à plus de 60 millions d’euros.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !