Casino News

Les régulateurs français et anglais sur la même longueur d’onde

Yannick Martial 21 avril 2012 - 21:59:26
france angleterre

L’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL) et la United Kingdom Gambling Commission (UKGC) ont entamé une collaboration depuis le 5 avril 2012. L’enjeu majeur de cet accord est la création d’un cadre législatif par rapport à la pratique des jeux d’hasard sur le web.

Le renforcement d’une coopération

L’ARJEL a récemment publié sur son site web qu’une décision immatriculée 2012-044 avait été prise par la United Kingdom Gambling Commission. Il en résulte la signature d’une convention de partenariat et d’échange de données entre les deux régulateurs. Aussi, nous devons nous attendre à ce que le président de l’ARJEL, M. Jean-François Vilotte, lance des négociations avec le responsable de l’UKGC en ce qui concerne les jeux d’argent en ligne. La coopération renforcée des deux organismes permettra la meilleure protection des joueurs contre les risques d’addiction et de dépendance ainsi que le pistage des tentatives de corruption et de blanchiment d’argent.

« La coopération renforcée des deux organismes permettra la meilleure protection des joueurs contre les risques d’addiction et de dépendance ainsi que le pistage des tentatives de corruption et de blanchiment d’argent ».L’ARJEL et l’UKGC sont deux acteurs incontournables de la scène iGaming européenne. Toutes deux luttent ardemment contre la fraude, la prolifération de sites de jeux illicites et la protection des parieurs à risque, ceux qui s’ont susceptibles de tomber dans la dépendance et l’endettement. A savoir que l’ARJEL a signé un peu plus tôt un accord avec l’AAMS italienne ainsi que la commission des jeux espagnole.

Améliorer le sentiment d’appartenance à l’UE

Les principes de l’Union Européenne et du libre-échange semblent avoir été étroitement suivis par les deux institutions qui ont naturellement uni leurs savoirs et compétences, chose qui devrait permettre à la coopération entre états de se renforcer davantage. La Commission Européenne s’est d’ailleurs enthousiasmée de cet effort, un premier pas qui est le bienvenue alors que l’objectif est évidemment d’instaurer dans le futur une législation européenne commune en ce qui concerne la pratique de jeux d’argent sur Internet. Un jour peut-être, tous les joueurs européens pourront se rendre sur des sites de jeux uniformisés et régulés par une seule et même loi inter-états.

A savoir que la question de l’uniformisation obtiendra sûrement ses premières réponses à Budapest, au mois de mai. En effet, il est prévu qu’une table-ronde soit organisée entre les régulateurs de chaque pays d’Europe. Chaque intervenant pourra ainsi partager son savoir, ses expériences et son ressenti. Pour l’Europe, une grande législation continentale pourrait permettre de générer des revenus conséquents à l’heure où les gouvernements sont dans l’obligation de couper les aides, allocations et de priver leurs concitoyens de sécurité sociale, comme cela sera bientôt le cas en Espagne.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !