Casino News

Les revenus d’Amaya Gaming déjà boostés par Poker Stars et Full Tilt Poker au premier semestre

Melissa Herrera 21 octobre 2014 - 09:22:28
amaya gaming logo

Le fournisseur de jeux de casino en ligne canadien Amaya Gaming – dont vous pouvez jouer aux meilleures machines à sous gratuitement sur notre site–, vient de voir ses revenus grimper de manière magistrale durant le premier semestre 2014, et ce grâce aux récentes acquisitions de Poker Stars et de Full Tilt Poker. Les deux enseignes prestigieuses sont en effet la propriété d’Amaya Gaming depuis cet été et l’éditeur compte capitaliser sur leur popularité pour accroître son capital financier sur le long terme. Y parviendra-t-il ?

Amaya Gaming capitalise déjà sur ses enseignes autour du poker

L’éditeur canadien de jeux et de logiciel au service des casinos en ligne Amaya Gaming a vu ses revenus augmenter de manière exponentielle au premier semestre 2014. Les récentes acquisitions des marques Poker Stars et Full Tilt Poker ont grandement aidé le groupe basé à Toronto. A travers Oldford Group, la filiale d’Amaya Gaming à la tête des deux enseignes anciennement détenues et exploitées par Rational Group, pas moins de 445 millions d’euros de revenus ont été réalisés, soit 25 millions de plus que durant la même période l’année précédente. Les recettes nettes de la firme nord-étasunienne ont fait un bond de 12% pour atteindre 192 millions d’euros au premier semestre 2014. M. David Baazov, PDG d’Amaya Gaming, s’est dit très satisfait de ce bilan qui est plus que positif : « Nous sommes très satisfaits par les performances de PokerStars et Full Tilt en 2014. Nous allons tout mettre en œuvre pour que cela se poursuive ».

« Nous sommes très satisfaits par les performances de PokerStars et Full Tilt en 2014. Nous allons tout mettre en œuvre pour que cela se poursuive ».

Sous l’impulsion de Poker Stars et Full Tilt Poker, Amaya Gaming a donc l’opportunité de donner un coup de fouet à ses revenus. Si le rachat des deux enseignes adulées par plus d’un pokeriste s’est fait ressentir dans les finances du groupe, il ne fait nul doute qu’une bonne gestion et que son repositionnement lui permettront tôt ou tard de régner en maître sur le marché.

De nouveaux challenges de taille attendent Amaya Gaming

« Notre filiale spécialisée dans le poker a enregistré des recettes croissantes tout au long de la première moitié de l’année en cours. Nous ne nous attendions pas à ce que les premiers résultats soient bénéficiaires dès le début », s’est exprimé un David Baazov pour le moins fier. Toutefois, l’ensemble des dirigeants est conscient que de nombreuses échéances sont à venir. Alors que PokerStars a lancé une toute nouvelle variante baptisée « Spin& Go’s » en septembre dernier sur son réseau.com – le nouveau produit a connu un succès retentissant en Espagne, France et Italie –, l’accès anticipé à ses deux jeux de roulette et de blackjack inédits a été annoncé pour le début de l’année 2015. Par ailleurs, PokerStars a également dévoilé la version beta de ses nouveaux sites .com, .eu et .es.

Par ailleurs, rappelons que PokerStars vient de conclure la toute dernière édition de son World Championship of Online Poker. Pas moins de 61,9 millions de dollars américains ont été délivrés sous la forme de prix à travers quelques soixante-six événements divers et variés. Un record !

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !