Casino News

Scandale : des moines bouddhistes s’adonnent au poker alcool à la main

Edouard Lopez 6 juin 2012 - 19:13:43
bouddha statut

En Corée du Sud, une vidéo publiée sur Internet a fait un énorme scandale. On peut y voir des moines bouddhistes s’adonnant au poker de manière vulgaire, ces derniers fumant des cigarettes et buvant de l’alcool sans modération. En quelques heures, les huit hommes apparaissant sur la vidéo ont littéralement violé le code de conduite de la religion bouddhiste.

La tentation du jeu est-elle responsable ?

Toute la région de Janseong doit subir le regard inquisiteur de ses voisines tant la vidéo qui a été publiée sur Internet est compromettante. On y voit clairement huit moines bouddhistes du comté prendre un plaisir fou à jouer au poker, cigarettes et bouteilles de spiritueux à foison. Ces derniers auraient même dépensé plusieurs milliers d’euros en une seule soirée ! Cette démonstration quasi-théâtrale d’excès en tous genres va entraîner de lourdes sanctions, la communauté du sage Bouddha ne tolérant pas de tels interdits. En effet, comme dans toute religion, qui dit excès dit pêchés.

« Si les huit moines se sont probablement laissés tenter par les jeux d’argent, le tabac et l’alcool à tort, ils risquent aussi de perdre leur statut ».Si les huit moines se sont probablement laissés tenter par les jeux d’argent, le tabac et l’alcool à tort, ils risquent aussi de perdre leur statut. Effectivement, les préceptes religieux ne sont pas les seuls à entrer en vigueur dans cette terrible affaire. Le gouvernement a lui aussi le droit de se faire entendre. Il faut savoir qu’en Corée du Sud, les cercles de jeux et casinos ne sont acceptés qu’à l’intérieur des aires touristiques. Il est donc formellement interdit de pratiquer des jeux de casino comme le poker, le blackjack ou les machines à sous en dehors de ces zones ; le comté de Janseong n’en fait pas partie.

Des moines devenus hors-la-loi

Sur les huit moines au comportement intolérables, six faisaient partie de la commission représentative de l’ordre de Jogye. Ils ont décidé d’abandonner leurs fonctions, conscient de la gravité de leurs actes. Si les peines qu’ils vont devoir encourir sont pour le moment méconnues, il faut souligner que la Corée du Sud n’est pas un pays qui accorde aussi facilement son pardon. L’Association Française de la Presse a tout de même retransmis l’information aux principaux organismes journalistiques de l’hexagone bien qu’aucun élément concernant les sanctions décidées à l’encontre des moines bouddhistes ne soit connu.

Après les prêtres orthodoxes et anglicans américains qui misent l’argent de la quête aux machines à sous, les moines bouddhistes sud-coréens semblent eux aussi bien partis pour démontrer que l’être humain reste décidemment extrêmement faible, quel que soit son attachement pour la religion.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !