Casino News

Une liste de souhaits soumise par l’EGBA au Parlement Européen

Melissa Herrera 2 juillet 2012 - 19:15:27
parlement europeen logo

La European Gaming and Betting Association (EGBA) est une association qui représente les opérateurs de jeux d’argent les plus importants d’Europe. Le Parlement Européen a d’ailleurs organisé une session de discussion au sujet des jeux de hasard mercredi dernier et l’EGBA a pleinement profité de cette occasion pour lui faire parvenir une liste sur laquelle figurent les différents souhaits et espérances des opérateurs. Comment le Parlement Européen a-t-il réagi à cette requête ?

L’avis controversé de l’EGBA quant aux efforts du Parlement Européen

On se souvient qu’il y a plus de six mois de cela, l’EGBA et sa secrétaire générale Sigrid Ligne nouaient de bonnes relations avec les exécutifs du Parlement Européen. En effet, Sigrid Ligne était admirative devant les actions positives entreprises par les organismes européens, des actions qui semblaient alors favorables à d’éventuelles légalisations dans le secteur iGaming à l’échelle continentale. L’EGBA s’exaltait notamment de la publication du Livre Vert par le président de la Commission Européenne, M. Michael Barnier, qui conduisit à la mise en place d’ateliers d’expertise afin de répondre aux problématiques liées aux jeux d’argent en ligne en Europe. Sigrid Ligne s’est aussi félicitée de l’adoption du rapport Creutzmann par le Parlement Européen, qui revendique que les décisions personnelles conclues par un seul état protectionniste ne peuvent mener à la création d’une politique harmonieuse respectée par l’ensemble des états-membres appartenant à l’UE.

« Si le Parlement Européen ne réagit pas tout de suite, certains états-membres vont continuer à croire qu’ils ont carte blanche pour faire ce que bon leur semble ».Mercredi dernier, Sigrid Ligne n’a clairement pas affiché le même enthousiasme et a tenu à rappeler que la situation s’était empirée malgré les efforts fournis tout au long des derniers mois. En effet, certains états ont pris des mesures internes visant à condamner les opérateurs et consommateurs de produits iGaming. Or, ces mesures et lois contraignantes vont à l’encontre du droit européen. « Si le Parlement Européen ne réagit pas tout de suite, certains états-membres vont continuer à croire qu’ils ont carte blanche pour faire ce que bon leur semble », a d’ailleurs protesté la secrétaire générale de l’EGBA.

Les demandes concrètes de l’EGBA

Si nous ignorons pour le moment les réactions du Parlement Européen suite à la lecture de la liste de souhaits, les intentions de l’EGBA sont claires: faire passer un message qui prend des airs de mécontentement. L’EGBA souhaite dorénavant que davantage de confiance et de coopération soient établis entre les états-membres en ce qui concerne la question des jeux d’argent sur Internet. Devant la prolifération de règles paradoxales, la duplication coûteuse de mesures de contrôle et les lacunes qui résident toujours dans la protection des consommateurs, l’EGBA recommande à l’Union Européenne d’établir des obligations légales qui permettront aux pays européens de s’échanger une assistance mutuelle en cas de situations controversées.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !