Casino News

Une vague de grèves dans les casinos terrestres de Monaco !

Melissa Herrera 30 juin 2012 - 14:40:02
Une vague de grèves dans les casinos terrestres de Monaco !

Le jeudi 21 juin 2012, une vague de protestation sans précédent a totalement paralysé les rues de la principauté monégasque. La raison de cette manifestation était le système des retraites, qui devrait bientôt être réformé, et qui rend mécontents les salariés travaillant dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du divertissement.

Cinq-cents mille employés préoccupés

Plus d’un milieu de manifestants ont crié leur indignation dans les rues de Monaco le jeudi 21 juin 2012, tous ayant à cœur de défendre le système actuel des retraites qui est en vigueur dans l’une des principautés les plus riches au monde, mais qui connait pourtant elle aussi la crise. Les représentants des syndicats se lamentent toujours de la nouvelle réforme des retraites, qu’ils considèrent comme « infondée » et qui concernerait près de cinq-cents mille employés travaillant dans des hôtels, restaurants et casinos. Les secteurs de l’hébergement, de la restauration et du divertissement sont les principales cibles de cette nouvelle réforme qui devrait permettre à la principauté de réduire ses dettes publiques d’ici 2025.

« Les secteurs de l’hébergement, de la restauration et du divertissement sont les principales cibles de cette nouvelle réforme qui devrait permettre à la principauté de réduire ses dettes publiques d’ici 2015 ».Mais cet argument est tout aussi injustifié si l’on en croit les dires des responsables de la Société des Bains de Mer, groupe qui est à ce jour le propriétaire du fameux Casino de Monaco, lui-même violemment affecté par la récession financière de 2009. L’établissement, incapable de payer le salaire de tous ses employés, est aujourd’hui contraint d’ouvrir uniquement le soir, à partir de 19 heures. Les touristes qui connaissent bien le casino ont toujours du mal à y croire.

Le gouvernement ne veut pas flancher

Malheureusement, le gouvernement monégasque refuse d’abdiquer. En effet, tout est prêt pour que la nouvelle réforme soit adoptée. Le Conseil National espère d’ailleurs stabiliser assez rapidement le régime des retraites. Pour y parvenir, la démarche entreprise par le gouvernement sera simple : accroître le montant des cotisations des sociétés et de leurs salariés et procéder à une redistribution plus équitable des points de retraite.

La population monégasque peut toutefois paraître un petit peu ingrate. Plusieurs mois auparavant, le Prince Albert II avait fait parvenir une lettre officielle faisant état de la nécessité d’une nouvelle réforme : « D’ici vingt années, notre système des retraites sera dans l’impossibilité de remplir ses engagements », avait déclaré le chef du gouvernement. A l’heure où les mesures d’austérité sapent le moral des travailleurs, peut-être faudrait-il songer à se serrer la ceinture. Car la crise est loin d’être révolue…

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !