Casino News

Zynga renonce au marché américain des jeux d’argent en ligne

Melissa Herrera 5 août 2013 - 17:14:36
building zynga

Bien qu’elle ait récemment acquis Spooky Cool Labs, la société Zynga connait des difficultés financières depuis déjà plusieurs mois, la faute à la volonté de l’éditeur de jeux sociaux de se reconvertir dans l’élaboration de divertissements payants. Or, un récent communiqué du groupe qui avait pour unique dirigeant Mark Pincus a dû en méduser plus d’un : en effet, il y est dit que Zynga renonçait à offrir ses futurs jeux d’argent sur le sol américain. Cette nouvelle est étonnante, surtout lorsqu’on sait que les États-Unis sont en passe de légaliser le poker et certains jeux de casino sur internet.

Toujours pas de lumière au bout du tunnel

Zynga ne proposera aucun jeu d’argent aux États-Unis. Alors que les gouvernements fédéraux du New Jersey, du Nevada et de Delaware ont déjà autorisé certains jeux de hasard en ligne tels que le poker et que bon nombre d’autres législations sont en cours un peu partout dans le pays de la liberté, la société représentée par un petit chien sous fond rouge est catégorique : le marché américain ne la concerne pas. On peut expliquer cette décision irrévocable par les problèmes financiers que Zynga connait depuis déjà de longs mois. Afin de dégraisser et de réduire sa masse salariale, Zynga a d’ailleurs licencié du personnel et fermer deux de ses bureaux, basés à Los Angeles et New York.

« Il faut probablement s’attendre à ce que Zynga change de ligne de conduite et réadapte sa stratégie au cours des prochains jours ».Reste à savoir pourquoi Zynga ne voit plus le marché américain comme une opportunité formidable de se relancer. Peut-être les instances dirigeantes préfèrent-elles rester sages et attendre que les vagues de législations soient passées ? Il faut dire que le climat est très tendu aux États-Unis, pays de toutes les contradictions. Car si la plupart des états fédéraux sont prêts à faire le grand pas, bon nombre de politiciens et d’associations continuent à protester et à revendiquer les méfaits que seraient susceptibles d’engendrer les jeux d’argent sur le web. Il faut probablement s’attendre à ce que Zynga change de ligne de conduite et réadapte sa stratégie au cours des prochains jours.

Le marché européen comme réelle priorité ?

« Nous avons décidé de ne plus nous focaliser sur l’obtention d’une licence américaine. Nous allons nous réunir et dresser une liste des nouvelles priorités concernant les jeux en argent fictifs, les jeux de casino et bien-sûr les jeux sociaux, qui sont toujours notre spécialité », a déclaré le nouveau PDG de Zynga, M. Dan Mattick, au lendemain de la publication du communiqué mentionné plus haut. Si l’homme qui a pris la succession de Mark Pincus souhaite tirer un trait sur le marché US, il sait que l’Europe peut aider sa société à rentabiliser ses produits. Déjà au Royaume-Uni, Zynga propose des jeux en argent réel. Cependant, les revenus globaux de la société ont chuté de 31% au second trimestre par rapport à la même période en 2012. Cette donnée mathématique a tendance à inquiéter les dirigeants de Zynga, qui vont devoir très vite cibler de nouvelles niches sur le vieux continent.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !